Une contribution de Mackay

Publié le 8 Février 2008

P1000180.JPG

Tout d’abord, je remercie Totophe de bien vouloir partager son blog avec moi qui suis nul en Informatique. Il œuvre pour le bien de tous et je le remercie pour cela.
 
Ma méthode de peinture vise l’effet de masse.
 
Nous avons affaire à une boite de base bourrée de figurine + les extensions, ce qui nous donne à peu prés 300 figurines. Donc, pas le temps de fignoler pour tous peindre.
 
Je vous propose une méthode simple et rapide qui rejoint grosso modo celle de totophe.
 
Tout d’abord, peignez vos figurines par régiment.
 
1) Faites des à-plats (pour ceux qui ne savent pas, un à-plats est une application d’une couleur sortie du pot, sans effet d’aucune sorte) peignez une couleur sur les quatre figurines (trois pour les unités de cavalerie), et recommencer avec les autres couleurs que vous avez sélectionnées (exemple : gris pour le pantalons, marrons pour les chaussures et les gants, etc,  etc …). Cette méthode vous paraîtra moins fastidieuse et si vous en avez le courage, peignez par dix figurines.
 
2) Sur vos à-plats, passer simplement de l’encre de couleur appropriée bien sur. Certaines couleurs comme le gris peuvent très bien restées sans effets.
 
3) pour le visage, je ne suis pas partisan de s’amuser à faire les yeux, cela ne sert à rien selon moi, car une figurine de cette taille une fois sur le plateau, équivaut à voir un homme normal à plusieurs centaine de mètres. Je passe donc une couche uniforme de tanned flesh, puis de l’encre flesh ink en insistant sur le creux des yeux et la bouche, puis je surligne les joues, l’arête du nez et les sourcils avec du dwarf flesh. Les couleurs utilisées sont de la gamme GW, voir la correspondance mise en ligne par les efforts de totophe.
 
4) Je vous conseille également de vernir vos figurines car elles sont appelées à être souvent manipulées par vos grosses mains pleines de doigts.
Je vous déconseille l’usage de vernis en bombe, car il coûte cher et réserve quelquefois des désagréments.
Pour ma part, j’achète du vernis mat à tableau (que l’on peut facilement se procurer dans tous les magasins dédiés aux travaux manuels). Ce vernis possède la particularité d’être totalement invisible (pas de changement de teinte, ni d’effet de brillance) et protége efficacement vos figurines. Seul inconvénient, le passer en couche fine, car les amas de vernis ont tendance à blanchir dans les creux ou il s’accumule. Pour cela, il suffit de bien essorer son pinceau avant le passage de la couche.
 
Attention au matériel (pinceau) car ce produit se nettoie au dissolvant (genre dissolvant pour le vernis à ongle – là, je vous laisse discuter avec madame, sachant que la maison décline toute responsabilité en cas de divorce).
 
Dernier conseil, c’est toujours quand vous êtes attelé à peindre une figurine que le robinet choisi de péter (cri de l’épouse), que votre belle mère vous appel au téléphone (bonjours mon cher gendre, devinez qui vient dîner ce soir), ou autres problème de ce genre dont le destin vous gratifie toujours au mauvais moment. Une fois résolue le problème, la grosse question se pose : zut, quelle peinture j’avais pris. Et la vous envoyer la belle mère aux 500 diables (la pauvre) avec le robinet. Pour éviter cela, prenez l’habitude de noter votre schéma de couleur. 
 
Bien sur, je ne prétend pas avoir la bonne solution, à vous de juger. Bonne peinture et bon jeu.                 
                 

Rédigé par Mackay

Publié dans #Contributions

Repost 0
Commenter cet article